Fermer
Strip précédent - Strip suivant


050516_coupure_net.jpg


** Contemple fixement la lune d'une nuit sans étoiles et pousse un lugubre glapissement **

Cette semaine fut une ode à la vie primitive, la complainte de la petite guenon apeurée au fond de son tronc creux. Coupée de l'internet, mon appartement était redevenu ce qu'il était avant l'intrusion de la technologie, à savoir une petite grotte sinistre isolée du reste du monde. Et moi dedans, et la pluie dehors.
J'ai pu pleinement prendre conscience du manque de lumière causé par les échafaudages posés devant ma fenêtre comme des prédateurs vicieux, happant mes précieux photons.
J'ai eu une sensation de malaise ancestral en réalisant que les fissures de mon plafond s'étaient étendues, bombant mon ciel tel un menaçant présage gaulois.
Soudain, les plombs sautent et la nuit m'avale, et je cherche à tâtons, pendant 30 minutes, une bonne vieille bougie et de quoi l'allumer.
Je trifouille le compteur pendant 30 autres minutes alors que la bougie fond à vue d'oeil, et mon espoir avec...
PAF ! C’est le chauffe eau qui est décédé... En pensant à ce que sera ma douche le lendemain matin, mon attirance pour l'Ecosse et ses merveilles en prend un sacré coup.
Le bruit de ma chasse d'eau qui fuit résonne comme un ricanement.
Quelque chose se passe...
Est-ce un test ?
Une épreuve ?
Un rite initiatique pour ouvrir les yeux de mon esprit et entrevoir le vrai sens de la vie par delà les futilités matérielles de l'existence ? ...

Non, c'est juste la lose je crois ......
>__<;

Mali la simiesque

Strip précédent - Strip suivant
Fermer