Strip précédent

Strip précédent

L'univers des possibles

Mononoke

Strip suivant

Strip suivant

Première neige

Mononoke

- Strip n°567
Salut tout le monde ! Cette semaine, on profite de l'automne en forêt. J'ai comme l'impression qu'il se passe des trucs bizarres dans les bois, près de chez moi...

Bises à tous !
Mali



Partager ce strip

Commentaires :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

allceleste Le à , a écrit :

@Boris Von Kraaft et @AtomeCrochu

J’imagine que ça ne vous dérangerait pas d’être chassés et de finir avec plusieurs balles dans le ventre ou la tête, vu qu’on ne fait pas aux autres (y compris animaux) ce qu’on ne veut pas qu’on nous fasse à soi-même. En plus, pour ressortir votre argument, ça régulerait la population humaine, hors de contrôle, et ça aiderait la nature ! Si c’est pas génial, ça.

Oui, cet argument est complètement aberrant, et c’est exactement le même que celui des chasseurs. Faut pas s’étonner que votre passion pour les cadavres soit autant décriée après, quand elle est si hypocrite.

Je ne vais pas m’éterniser sur les autres arguments, du type “on a besoin d’un fusil pour se sentir puissant”, parce que ça m’inquiète plus pour vous qu’autre chose, mais parfois, il faudrait aussi que VOUS pensiez à vous remettre en question de temps à autre plutôt que de balayer les critiques (fondées ou non) sous prétexte que ce sont des gamineries, juste parce que vous ne supportez pas qu’on s’en prenne à votre hobby.

Boris Von Kraaft Le à , a écrit :

@allceleste:

Oh…je suis choqué par ce que vous avez écrit! Comment pouvez vous appeler votre propos un argument?

Je ne vois, dans votre texte, que du sentimentalisme, de l’ignorance et de l’immaturité.

1/ Sentimentalisme parce que vous avez visiblement écrit ce texte en proie à vos émotions. C’est la colère qui a guidé vos doigt sur le clavier et non une envie de débattre. C’est la colère qui vous a empêché de comprendre nos arguments à @AtomeCrochu et à moi.

2/ Ignorance parce que vous ne connaissez visiblement rien à la pratique de la chasse en dehors de vos préjugés.

3/ Immaturité parce que du haut de votre ignorance, vous pensez pouvoir donner des leçons à votre entourage. Surtout, vous n’appréciez pas remettre en question vos certitude et votre petit confort intellectuel.

Je vais cependant me permettre de vous répondre. Si tu souhaite me donner tort, prouve moi que tu as lu mon texte jusqu’au bout et donne moi une réponse convaincante:

La chasse, comme @Atomecrochu et moi l’avons exposé plus haut, est bien plus qu’un hobby. Prendre un fusil, ou un couteau dans le cas de la vénerie, pour tuer un animal est responsabilisant. Plutôt que d’acheter un morceau de muscle pour manger, la chasse oblige à tuer l’animal que l’on souhaite consommer, à transporter la dépouille et à la découper…En résumé, à faire tout un tas de choses peu ragoutantes pour manger.

Par delà cet aspect peu ragoutant de la chasse, il est possible de se poser des questions: Comment ne pas consommer plus que nécessaire, comment ne rien gâcher, la valeur du partage et tant d’autre choses encore.

Autrement dit: Accepter de donner la mort pour manger et préserver un bout de forêt, des champs ou des troupeaux nécessite de se poser quelques questions et de prendre sur soi. Personne n’aime mettre les mains dans les viscères encore chauds d’un animal. Personne n’aime contempler la mort et c’est tellement plus facile de choisir un morceau de viande à l’étale d’un boucher.

Voilà pourquoi je chasse la tête haute, voilà pourquoi je mange de la viande (tout particulièrement le produit de ma chasse) sans la moindre honte: Parce que j’ai fait des efforts pour l’obtenir.

En très peu de mot: Chasse => Sens des responsabilités => Humilité.

Relisez maintenant mon texte: J’ai essayé de vous décrire les choses telles que je les ressens en qualité de chasseur, sans chercher à vous imposer mes émotions ou ma façon de voir les choses. J’ai essayé de développer un argumentaire et de rester positif.

Nobody_SH Le à , a écrit :

Hey Mali ! Hey Becky !
Je vous ne vous ai découvert que très récemment, et comme il faut toujours voir le positif dans nos malheurs, ce second confinement m’a permis de me plonger dans cet univers en rattrapant 15 ans de strips hebdomadaires (plus ou moins mais je t’en veux pas moi j’ai pas eu l’attente :p) .
J’ai vraiment passé un excellent moment, suivre ces aventures m’ont vraiment reboosté et motivé (j’ai repris le dessin un peu plus sérieusement et j’ai enfin sauté le pas pour prendre ma première tablette graphique ^^’)
Sachez toutes les deux en tout cas que partagez vos joies, vos rires et vos peines a été un vrai baume au cœur, je suis extrêmement fier du chemin que vous avez parcouru alors même que je ne vous connais pas réellement, c’est dire !
Je vais maintenant m’accrocher à ce petit train que j’aurais aimé découvrir bien plus tôt, mais que je ne lâcherai plus !
Continuez ce que vous faites, car il n’y a pas plus beau métier que d’illuminer la vie des autres comme vous savez si bien le faire. Bisous à toute la FaMali, en passant par Tiko et les p’tits chats !

Bonne continuation <3

Jasmy_Neko Le à , a écrit :

J’avoue que j’ai été charmée par ce paysage SUBLIME.
Mais…je suis la seule à penser qu’il n’y a plus aucune bestiole à cette période de l’année ??
^^”

lola liot Le à , a écrit :

Jai découvert ton travaille que la semaine dernière et Jai lue tous tes strip j’atent la suite avec impatience

allceleste Le à , a écrit :

@Boris Von Kraaft
Je vais essayer de ne pas faire trop long, vu que de toute façon, ce n’est pas un débat dans lequel les positions de l’un comme de l’autre changeront.

Pour commencer, non, ce n’est pas du sentimentalisme, tout mon premier paragraphe est un raisonnement par l’absurde, donc un raisonnement logique, qui a pour but de montrer à quel point votre argument de la “régulation” est complètement bidon. Le dernier paragraphe peut lui paraître plus “émotionnel”, effectivement. Et alors? C’est complètement aberrant de ne pas vouloir prendre du tout en compte les émotions lors d’un débat, alors que c’est ce qui fait de nous des humains. Si on ne cherchait pas à exprimer ses émotions ni à comprendre celles des autres, on n’arriverait jamais à avoir une communication efficace (bon, ça reste très complexe la communication, mais si tout le monde ignorait les émotions, ce serait encore pire).

Du coup, pour en revenir au sujet principal, ce que je souhaitais mettre en avant, c’est avant tout l’hypocrisie de l’argument avancé. Et ce qui a pu m’agacer, comme tu as pu le ressentir sur le dernier paragraphe, c’est que, comme à chaque fois que j’ai pu faire face à des chasseurs défendant leur pratique, tout est toujours soit noir soit blanc, aucun avis nuancé, et la chasse est toujours parfaite (et après ça se permet de critiquer Maliki qui donne une opinion tranchée…).
Rien n’est tout noir oui tout blanc, oui, même la chasse que je critique. Il ne faut pas oublier que sur tout les débuts de l’humanité, ça a été quelque chose de très utile qui a bien aidé la survie de l’espèce humaine. Il n’en reste malgré tout qu’il s’agit désormais d’une pratique désuète. Et c’est pour ça que j’aurais largement préféré un argument “émotionnel”, plutôt que cette excuse de régulation de population.
Par exemple l’argument aurait pu être “la chasse se pratique dans ma famille depuis des générations, ça a peut-être des défauts, mais ça a trop d’importance pour moi pour que j’arrête.” C’est un argument que je trouverais compréhensible (bien que pas acceptable pour autant), mais au moins, ça paraîtrait beaucoup plus sincère et ça aiderait davantage à la compréhension entre les différentes opinions.

Du coup, je te remercie d’avoir continué à argumenter, de façon rationnelle, et d’avoir donné un argument qui parait déjà moins bidon que celui de la régulation. D’ailleurs, sur le papier, ton argument serait presque acceptable, pris tel quel. Sauf que l’humilité et le sens des responsabilités, tu as plein de moyens de les apprendre, il n’y a pas besoin de passer par une méthode aussi cruelle que la chasse.
Le meilleur exemple qui me vient en tête est le bénévolat, ou tout ce qui pourrait être considéré comme de l’humanitaire. Je ne parle même pas forcément de partir à l’autre bout du monde pour aider les populations locales, une simple distribution en banque alimentaire est amplement suffisante. C’est le meilleur moyen de se rendre compte que tout n’est pas donné, et que même en faisant des efforts (travail souvent ingrat) pour obtenir de quoi manger, ça ne suffit pas pour tous. Tu rencontres des personnes, tu partages leurs histoires et leurs difficultés, tu te remets en question aussi. C’est un très bon moyen de partager, d’apprendre l’humilité, d’enseigner la modération. Tu vois comment ceux qui ont moins que toi réussissent à survivre, et ça te montre que certaines choses ne sont pas si essentiels qu’elles ne te paraissent.

Bref, l’humilité et le sens des responsabilités, tu peux clairement les apprendre sans avoir à chasser. Du coup, ton argument sonne plus comme une excuse, que ce soit auprès des autres comme moi, pour tenter d’avoir un argument, ou peut-être même auprès de toi, pour essayer de justifier la pratique de la chasse à ta conscience.

En espérant que mon point de vue soit un peu plus clair que lors de mon premier poste. Je pense d’ailleurs que j’en resterais là, à moins que tu ais vraiment un argument, qui selon toi, rendrait la pratique de la chasse indispensable. Autrement, on risque de tourner en rond pendant encore des lustres.

Boris Von Kraaft Le à , a écrit :

@allceleste

La chasse une pratique désuète? L’argument de la régulation est une hypocrisie?
Mon argument est une excuse pour les autre ou pour ma propre conscience?

Dis moi, est-ce que tu es allé à Genève au moins une fois dans ta vie?

Bien, alors je vais de nouveau continuer d’argumenter avec des faits à l’appui cette fois!

Le canton de Genève a interdit la chasse “populaire” en 1974. Ou plutôt, lors d’une votation, 13% des électeurs du canton de Genève ont interdit la chasse à leurs pairs après une campagne électorale basée avant tout sur le sentimentalisme et des sophismes tels que ceux que tu as employé.

Résultat, la chasse a bien été interdite et suite à un certain nombre de désastres tels que ceux énumérés par @AtomeCrochu plus haut, le canton de Genève a décidé de mettre en place un corps de fonctionnaire pour…Chasser.
C’est vrai, quoi? Plutôt que de laisser des particuliers, passionnés, connaissant particulièrement bien le terrain et la faune locale, faisant vivre tout une économie et pouvant au moins cuisiner le produit de leur chasse et le partager…Pourquoi ne pas grever le budget du canton pour embaucher des fonctionnaires qui n’y connaissent rien!?
Et encore, ces “gardiens de l’environnement”, sont en sous nombre pour réguler la faune.

Voilà pour les faits! 40 ans de chasse sans chasseurs!

Voilà pour l’hypocrisie des bobos genevois qui foutent une merde monstre dans leur propre canton et préfèrent détourner les yeux du résultat de leurs conneries!

Je vais continuer à répondre à tes arguments.
Je ne pense pas que tu saches ce qu’est le bénévolat. Bénévole vient de benevolentiae, ce qui veut dire bonne volonté en latin. Un bénévole, c’est quelqu’un qui travaille sans accepter de rémunération en numéraire (en argent), mais il attend d’autres types de récompenses. Vas y, organise un événement d’ampleur et dis à tes bénévoles qu’ils vont travailler gratis. Tu vas pas avoir beaucoup de monde pour l’organiser ton évent!

Bien, maintenant parlons de l’humanitaire! Voyons…La Croix rouge lave ses véhicules sur le terrain avec de l’eau potable et détourne de l’argent, c’est une association qui aide d’avantage la carrière de “ses bénévoles” tout aussi hypocrites que les anti-chasses du canton de Genève.
L’humanitaire consiste surtout à soustraire de l’argent au pauvre de chez nous en les culpabilisant pour aider les riches des pays pauvres.

Bref, tu n’acquiers pas le sens des responsabilités et de l’humilité en devant bénévole pour une ONG ou une association à but “humanitaire”. Tu acquiers le sentiment factice d’œuvrer pour “une grande cause” et une très grosse tête, sans parler de l’envie de cracher sur ceux qui ne font pas comme toi.

Je trouve qu’il n’y a rien de plus horripilant qu’une bonne femme en escarpins, vegan, qui tente de donner des leçons d’humilité à des chaseurs parce qu’elle a donné 5 euros ce mois-ci à la Croix Rouge.

Bref, j’ai l’impression, @allceleste, que le problème, pour toi, ce n’est pas la chasse, la souffrance animale ou tout ce que tu veux. Le problème de la chasse, pour toi, c’est les chasseurs. Parce que les chasseurs sont écologiques à leur façon, que tu ne supportes pas qu’il y ait une alternative à ce que propose les gens comme toi (les vegans en escarpins qui ne sortent jamais de leurs villes et font venir du quinoa d’Amérique du Sud ou d’Asie ce qui n’est absolument pas polluant, n’est-ce pas), parce qu’il est très facile de taper sur des chasseurs!

allceleste Le à , a écrit :

@Boris Von Kraaft
Bon, je vois que ça ne sert à rien de faire des efforts d’argumentations de manière calme, posée et rationnelle si c’est pour recevoir en retour des attaques personnelles même pas fondées (non, je ne suis pas Vegan, et je trouve d’ailleurs cet effet de mode ridicule).

Et puisque j’y suis et que tu as argumenté, je vais quand même répondre rapidement à ta question principale :
Oui, l’argument de la régulation est hypocrite. Déjà, la régulation s’est toujours faite d’elle-même, et il n’y a pas eu besoin d’attendre que l’être humain arrive avec son fusil pour qu’il y ait une quelconque régulation. Donc de un, ce n’est pas nécessaire de “réguler” nous-même, de deux, quand tu vois que par exemple, l’Australie est envahie de lapin depuis l’introduction de l’espèce par les chasseurs, tu te dis que cette soi-disant “régulation” n’est que de la poudre aux yeux (génial de faire proliférer les espèces pour avoir ensuite une raison de les chasser).

En plus, l’espèce humaine aussi est en surpopulation, et elle cause bien plus de dégâts que les espèces que vous chassez pour régulation. Par contre, celle-là, personne ne veut la chasser (et bien heureusement d’ailleurs), mais du coup, pourquoi le faire pour les autres espèces ? C’est clairement du double standard.

Bref, mauvaise foi, quand tu nous tiens. Si ton meilleur argument est de faire passer tous les bénévoles pour des personnes cupides qui essaient de faire du profit (pas forcément financier) par des moyen détournés, c’est que les autres arguments ne volent pas bien haut. (C’est peut-être vrai pour quelques cas et pour les associations les plus médiatisées, mais encore une fois, mettre tout le monde dans un même panier sans aucune nuance, ça n’a aucun sens).

Et les chasseurs sont autant un problème que la chasse pour moi, sans un, il n’y a pas l’autre clairement. Mais oui, je suis facilement agacée quand je vois quelqu’un défendre une telle pratique sans aucune nuance (surtout quand ça se permet de critiquer l’artiste au passage).

Sur ce, je pense avoir été assez claire, continuer davantage serait plus futile qu’autre chose. Bonne fin d’année à toi malgré tout.

Becky Le à , a écrit :

Et Joyeux noël !

Boris Von Kraaft Le à , a écrit :

Attends, je crois que j’ai la berlue. Je vais donc te citer: “Bon, je vois que ça ne sert à rien de faire des efforts d’argumentations de manière calme, posée et rationnelle si c’est pour recevoir en retour des attaques personnelles même pas fondées (non, je ne suis pas Vegan, et je trouve d’ailleurs cet effet de mode ridicule).”
Voilà, ça c’est ce que tu as écrit dans ton dernier post.

Je vais donc reprendre ce que tu as écrit plus haut histoire de rigoler un peu: “J’imagine que ça ne vous dérangerait pas d’être chassés et de finir avec plusieurs balles dans le ventre ou la tête, vu qu’on ne fait pas aux autres (y compris animaux) ce qu’on ne veut pas qu’on nous fasse à soi-même. En plus, pour ressortir votre argument, ça régulerait la population humaine, hors de contrôle, et ça aiderait la nature ! Si c’est pas génial, ça.

Oui, cet argument est complètement aberrant, et c’est exactement le même que celui des chasseurs. Faut pas s’étonner que votre passion pour les cadavres soit autant décriée après, quand elle est si hypocrite.”

Voyons, “passion pour les cadavres”, “ça ne vous dérangerait pas d’être chassé”?
Dans mes premiers postes, je ne me souviens pas d’avoir été agressif à ce point, d’avoir chercher à susciter la colère (avec un prétendu raisonnement par l’absurde ) . Je n’ai fait qu’exposer mon point de vue avant de me manger ton mépris et ton agressivité dans la gueule.

Et tu parles d’argumenter calmement?

Ça c’est pour la forme!

Passons au fond, parce qu’il y a des choses à dire:

1/ Visiblement, que je critique Maliki te fait du mal. Je peux savoir pourquoi? Tu es qui pour parler comme ça? Qui es tu pour dire que ce n’est pas bien que l’on critique le fond ou la forme du travail de ton artiste favori? Si tu es Maliki/Souillon, je suis incroyablement déçu. Si tu es une fan de Maliki…eh bien je pense que Souillon n’a pas besoin que l’on vienne le protéger car…”Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur et (…) il n’y a que les petites hommes qui redoutent les petits écrits.” (FIGARO, V, 3) Le mariage de figaro – Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

2/ Pour revenir aux bénévoles, il est vrai que je me suis mal expliqué (sous le coup de la colère qui est une très mauvaise conseillère) mais ne déforme pas mes propos par pitié: Je voulais mettre l’emphase sur la définition même de bénévole.
Je vais très mal réagir si quelqu’un me dit “Hey? Tu veux bien m’aider à organiser un événement? Il faut juste que tu traverses tout le territoire français, que tu prévois un hôtel, ta propre nourriture. Bien sûr tout est à tes frais et une fois que je n’ai plus besoin de toi, tu dégages.” Pourquoi? Parce que là c’est un boulot d’esclave qui m’est proposé. En revanche, je vais être plus enclin à faire preuve de BONNE VOLONTÉ si quelqu’un me propose de l’aider moyennant le paiement, en tout ou en partie, de mes trajets, de mes frais de bouche, la possibilité de rencontrer des personnes qui m’intéressent (pour les besoins de ma carrière professionnelle, pour satisfaire mon ego?) et j’en passe. Parce qu’en qualité d’être humain je vais d’abord faire le calcul de ce que mon investissement en temps, en énergie et en argent va me rapporter…Surtout lorsque l’on me demande de faire preuve de BONNE VOLONTÉ. Je suis d’accord avec toi pour dire qu’il faut nuancer les choses concernant les ONG et le domaine de l’humanitaire en général…Même si je suis d’avis que plutôt que d’aider les riches des pays du tiers-monde en faisant culpabiliser les pauvres de nos pays développés, il faudrait balayer devant notre porte. Malheureusement, le domaine de la charité est devenu la pompe à fric de certains…et j’enrage quand j’entends que faire les courses pour une personne âgée est un acte d’une incroyable générosité alors qu’il s’agit de la chose la plus naturelle.

Tu veux un exemple nécessitant un véritable esprit de sacrifice, une bonne dose de modestie et d’abnégation? Les militaires, les forces de polices et de gendarmerie, les pompiers etc. Ce sont ces gens là que je préfères soutenir, surtout en période de fêtes de fin d’année, surtout aujourd’hui alors que ces gens sont détestés et rejetés en bloc!

3/ Pour en revenir à la chasse et à l’argument de la régulation… Ah, l’argument des lapins introduits en Australie…Comme c’est pratique d’aller voir ce qu’il se passe à l’autre bout du monde pour décontextualiser le débat. Je te parle de ce qu’il se passe en France et en Suisse, deux pays proches dans lequel nous vivons tout les deux (j’imagine) …et tu vas me chercher l’Australie. Bravo, j’applaudis. Quel monstre de mauvaise foi tu fais! Réponds donc plutôt à la question que je te pose très chère cathare des temps modernes: Si la régulation se fait toute seule, pourquoi le canton de Genève a mis en place un corps de fonctionnaires pour continuer à faire la même chose que les chasseurs? Réponds plutôt à cela avant de te foutre de ma gueule en allant me chercher un autre fait à l’autre bout du monde.

4/ Quant à ton point de vue sur l’humanité…Je vois que j’ai affaire à une nihiliste convaincue, malheureusement, le genre à vouloir que l’on disparaisse sans laisser de traces. Eh bien bride toi et disparais, mais n’entraine pas les autres avec toi dans ton délire. Pourquoi on ne chasse pas les humains? Mais quelle question absurde…Est-ce que j’ai besoin de répondre? Un humain n’est pas du gibier. Ah c’est sûr que pour ceux qui vivent dans le monde merveilleux de Dysney c’est difficile à concevoir mais c’est la réalité.

Enfin bon, je te souhaites de bonnes fêtes de Noël malgré tout.
Pour ma part, je pense qu’elles seront excellentes.
Pour ma part, je compte me faire du sanglier à la gelée de groseilles.

Snow Wolf Le à , a écrit :

Mouhahaha, bien fait ^w^

Egora Le à , a écrit :

J’avoue que quand je vois tous les gens qui sont victimes “d’accidents” de chasse, et que moi-même des chasseurs ont mis en joue mon beau père sous prétexte qu’ils voulaient rentrer dans son jardin pour y chasser un lapin, ou quand je vois chaque année de pauvres faisans qui savent à peine voler relâchés juste pour se faire buter plus facilement, (et après ça vient causer de régulation, alors qu’ils créent eux même la surpopulation) avoir électro sous la main serait parfois bien utile !

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

En poursuivant sur ce site, vous signifiez votre accord avec cet usage. En savoir plus

J'ai compris

Les cookies utilisés sur ce site sont de trois natures

Vous pouvez trouver des informations détaillées sur les cookies, les outils de traçage et les moyens de s'y opposer sur le site de la CNIL