Strip précédent

Strip précédent

Famille nombreuse

Does not compute

Does not compute

- Strip n°602
S'occuper d'un jeune enfant, c'est tutoyer le chaos au quotidien, en monocycle au bord de l'abîme. J'avais noté ce strip il y a quelques mois, et l'avais laissé de côté parce que je n'étais finalement pas encore prête à en rire. Maintenant que je suis à peu près sortie de cette phase de désespoir, c'est RIGOLO, NON !?

 

Partager ce strip

Commentaires :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pelo Le à , a écrit :

Remarque ça pourrait être pire : il pourrait réclamer du sucre dedans (comme ça se fait dans le Nord)

Alexander Simbardus Le à , a écrit :

Les enfants sont des créatures… Fascinantes.
Leur logique est fascinante. Et je sais de quoi je parle, je l’ai été…!

En tout cas, merci pour ce strip à mi-chemin entre nostalgie, mignonnerie et chaos !
(OUI à mi-chemin entre trois trucs je révolutionne les chemins moi !)

Toutes mes salutations à tout le Mali-Monde et portez-vous bien !

Erwan Le à , a écrit :

Et pourtant… »Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants. (Mais peu d’entre elles s’en souviennent.) » (Antoine de St-Exupéry, Le Petit Prince)

celine Le à , a écrit :

merci pour ce strip qui ressemble à mon quotidien

Ce site utilise des cookies essentiels à son fonctionnement.

Ces cookies étant nécessaires au fonctionnement du site web, vous ne pouvez pas en refuser l'utilisation. Par conséquent, en poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus

J'ai compris

Les cookies utilisés sur ce site sont essentiels à son fonctionnement et sont de trois natures

Ces cookies étant nécessaires au fonctionnement du site web ou à but de mesure d'audience anonyme uniquement, ils sont exemptés de la demande de consentement de l'utilisateur.

Vous pouvez trouver des informations détaillées sur les cookies, les outils de traçage et les moyens de s'y opposer sur le site de la CNIL